Accueil du site > Animaux > Oiseaux > Bergeronnette grise

Bergeronnette grise

mardi 19 mai 2009, par Lethal

1 vote

La bergeronnette grise est la plus commune et la plus familière de son espèce. Elle se rencontre dans un environnement urbain et suburbain et partout à la campagne. Aucun autre oiseau des jardins ne combine aussi bien la livrée blanche et noire et la longue queue qu’elle hoche perpétuellement, ce qui lui vaut d’ailleurs son nom populaire de hochequeue.

Le mâle est plus foncé que la femelle, avec la calotte, la gorge, la bavette et le dos noir ; le dessous est blanc avec des rayures blanches sur les ailes. Les femelles ont un dos gris foncé et moins de noir sur la gorge. La queue est noire avec des plumes extérieures blanches. Les couleurs sont moins vives chez le mâle durant l’hiver et chez la femelle toute l’année. En hiver, le mâle et la femelle ont la gorge blanche, mais se reconnaissent à une zone noire en forme de croissant dans le haut de la poitrine. Les jeunes ressemblent aux jeunes bergeronnettes des ruisseaux, mais avec des sous-caudales blanches (et non jaunes) et une zone sombre sur la poitrine.

La bergeronnette grise adulte mesure entre 16 et 19 cm, avec la longue queue caractéristique de son genre, et pèse environ 25 g.

Espèce très commune des milieux ouverts avec végétation rase ou absente et dans les terrains rocailleux avec des cavités pour nicher. Vit ordinairement près de l’eau, mais pas impérativement. Elle a su s’adapter à des sites artificiels près des fermes et des habitations, et même aussi dans les parcs et jardins des villes.

La bergeronnette grise est une espèce migratrice. Elle part de la fin août à la fin octobre. Et hiverne dans les régions méditerranéennes ou plus au sud jusqu’en Afrique centrale. Elle revient généralement en mars.

Ajouter un commentaire

Suivre la vie du site RSS 2.0 | | Plan du site Contact