Chardon-Marie

mardi 14 avril 2009, par Ninja

1 vote

Plante robuste, de grande taille, dépassant le plus souvent 1 m., à tige non ailée. Il est facilement reconnaissable à ses feuilles vert pâle brillantes et épineuses marbrées de blanc.

Le terme Silybum a désigné en grec et en latin un chardon comestible. Le qualificatif marianium est lié à la Vierge Marie : une légende veut que celle-ci, voulant dissimuler son enfant aux soldats d’Hérode, l’ait caché sous un grand chardon. Comme elle était en train de l’allaiter, quelques gouttes de lait tombèrent sur les feuilles de la plante, qui se trouva ainsi maculée héréditairement.

Ajouter un commentaire

Suivre la vie du site RSS 2.0 | | Plan du site Contact