Accueil du site > Animaux > Mammifères > Le chien de prairie

Le chien de prairie

lundi 8 mars 2010, par Lethal

1 vote

Le Chien de prairie à queue noire (Cynomys ludovicianus) est une espèce de rongeur du genre Cynomys. C’est l’espèce de chien de prairie qui est la plus répandue et surtout celle que l’on retrouve en captivité.

Leur durée de vie est de 5 à 10 ans, et les femelles on généralement tendance à vivre plus longtemps que les mâles.

Leur période de rut à lieux de novembre à février, avec une durée de gestation de 30 à 35 jours.

Le Chien de prairie à queue noir à un régime alimentaire herbivore, avec de temps à autre quelques insecte.

Le chien de prairie à queue noire est un rongeur originaire d’Amérique du Nord. C’est un animal grégaire, en d’autres termes, il vit en groupe, et ne semble véritablement s’épanouir qu’au contact de ses congénères. Ensemble, ils s’organisent en clans, comportant chacun dans la majorité des cas un mâle, quelques femelles, et les jeunes. Ils creusent de vastes galeries souterraines organisées. L’entrée est muni d’un petit dôme afin de permettre une meilleure visibilité, ces chiens de prairie étant d’excellents sentinelles prêtes à déclencher l’alerte au moindre danger.

Leurs prédateurs sont des carnivores comme le putois à pieds noirs, le Coyote, les Crotales, etc.

Dans les pays où son maintien en captivité est autorisé, le chien de prairie est un animal qui s’avère pouvoir construire une relation très personnelle avec son maître et qui se montre souvent très affectueux à son égard.

Il convient de prendre au minimum deux chiens de prairie, deux femelles ou bien un couple (les portées étant excessivement rares, surtout sans enclos), afin de conserver le mode de vie grégaire de cet animal.

Les mâles sont réputés pour être plus affectueux et les femelles plus joueuses.

Le mâle se montre particulièrement agressif au cours du rut, période de reproduction pouvant s’échelonner de novembre à février. Passée cette poussée hormonale, le mâle redevient aussi doux qu’auparavant. Les chaleurs des femelles occasionnent aussi un changement de comportement, mais bien souvent moindre, comparé à celui des mâles.

Le chien de prairie est un rongeur qui réclame de longues sorties hors de sa cage, ou simplement des moments de tendresse, même pour ceux résidant en enclos.

En France, depuis la loi de août 2004, l’importation des chiens de prairie est désormais interdite.

P.-S.

Photo prise en février 2010

Ajouter un commentaire

Suivre la vie du site RSS 2.0 | | Plan du site Contact