Accueil du site > Animaux > Insectes > Mante religieuse

Mante religieuse

lundi 8 mars 2010, par Ninja

0 vote

On l’appelle « religieuse » en raison de ses pattes antérieures qu’elle replie comme pour prier (quand elle est à l’affût d’une proie).

Ses pattes avant, appelées « ravisseuses », portent des piques et sont capables de se replier et se détendre vivement. Elles servent à attraper les proies parfois volumineuses ou à accrocher la végétation afin de se hisser.

Le mâle est plus petit que la femelle de 2 ou 3 centimètres mais leur caractère très fluet donne souvent l’impression d’une disparité allant du simple au double.

Ses yeux protubérants et très écartés lui donnent une excellente vision en relief. Contrairement aux autres insectes, la mante peut faire pivoter sa tête à 180 degrés, ce qui lui permet de suivre les déplacements de ses proies sans bouger le corps.

On trouve des individus bruns ou verts dans les mêmes lieux. Elles peuvent aisément passer inaperçues dans leur milieu ; néanmoins, la concordance avec le substrat semble plus fortuite que délibérée. Ces caractéristiques font de cet insecte un spécialiste de la chasse à l’affût.

La mante religieuse ne vit qu’un été et ne vole pas très bien : ni très vite, ni très loin. Elle manque d’aérodynamisme et de puissance dans les ailes. Son thorax est frêle mais ses pattes et ses pinces puissantes. Elle n’acquiert ses ailes définitives que lors de la dernière mue, mais ne se lance jamais dans de longues migrations.

Ses pièces buccales sont de type broyeur, ce qui lui permet de manger très facilement des proies parfois aussi grosses qu’elle.

Ajouter un commentaire

Suivre la vie du site RSS 2.0 | | Plan du site Contact